Les trucs de maman

L’école, cette boîte noire

1 octobre 2017

Mon fiston de 5 ans a commencé l’école cet été. Enfin, le jardin d’enfant, ou la 1H, ou la première harmos ? Bref, la première année du cursus scolaire obligatoire en Suisse. C’est parti pour 11 ans de séances des parents, de cahiers à recouvrir et de goûters à préparer. Les mots « baudrier » et « maitresse » sont entrés dans notre vocabulaire.

Heureusement, cette étape s’est très bien passée pour mon garçon. Il faut dire qu’il fait partie des grands et qu’il était déjà bien habitué à la crèche. J’avais aussi préparé un plan, une sorte de semainier, très visuel où il voit chaque jour ce qui est prévu (dites-moi si ça vous intéresse). Le changement ou plutôt l’appréhension du changement était plus difficile pour moi que pour lui, ça c’est certain. Je dois même dire qu’il nous a épaté ! Jamais je n’aurais imaginé une transition si douce. Jusqu’à l’âge de 4 ans environ, mon fils avait un peu du mal à sociabiliser. Surtout avec les personnes qu’il ne connait pas du tout. Le changement de la maman de jour à la crèche à ses 3 ans était vraiment très difficile et les premiers jours dans les groupes de jeux aussi. Mais c’est vrai que depuis un peu plus d’un an, il s’est ouvert, je ne sais pas vraiment par quel miracle c’est arrivé. Mais il s’est transformé en petit garçon qui parle facilement aux nouvelles personnes, tout en gardant une petite réserve que j’aime bien. Alors c’est avec beaucoup d’émerveillement qu’on le voit « gérer » son emploi du temps qui est quand-même déjà pas mal chargé. Sur les 4 jours d’école, il doit se rendre 2 fois à l’école à journée continue (parascolaire) en bus scolaire. Et ça se passe à merveille, je croise les doigts…

De mon côté, c’est tout de même un peu plus la course qu’avant. Non seulement il faut être pile à l’heure, hein, pas comme à la crèche où on peut les amener entre 7h et 9h. Non non, là il faut être à 8h15 tapante devant la porte ! Ensuite il faut préparer le goûter tous les soirs, varier si possible, tout en respectant la liste des encas sains reçue par la maitresse. Mais aussi lire toute la paperasse, trouver un dentiste, l’inscrire aux activités parascolaires durant les vacances, retrouver les jaquettes oubliés à l’école (ou à l’école à journée continue), s’organiser avec les grands parents pour aller le chercher et l’amener de temps en temps, etc. Bonjour la charge mentale !

Mais le plus frustrant, c’est de ne pas savoir ce qu’ils font ! A la crèche, les éducatrices nous racontaient tout: qu’est-ce qu’il a mangé, avec qui il a joué, combien de temps il s’est reposé, qu’est ce qu’il a bricolé, limite elles nous disaient presque la couleur de son caca… Eh ben à l’école, c’est niet ! Même chose pour l’école continue… Ils entrent dans la boîte noire et ils ressortent. Alors je me console en me disant que que si la maitresse ne me dit rien, c’est que tout va bien. Au moins ça. Mais la différence d’information est quand même énorme.

Plus frustrant encore, lorsque je demande à mon garçon: « Alors c’était bien, vous avez fait quoi aujourd’hui? » La réponse est toujours: « Je sais plus »… Grrrrrrrrr, ça me rend folle. Donc maintenant j’adopte des tactiques. Je raconte ma journée et dès fois ça lui donne envie de me raconter la sienne. Ou je lui demande ce que son copain Jayden a fait de cool aujourd’hui et là il me répond et dès fois il ne peux plus s’arrêter de parler. Gentiment la routine se met en place, aussi au niveau de la communication. Et j’essaye de lâcher prise, en me disant que c’est son petit monde à lui. Et tant qu’il y va volontiers, j’essaye de ne pas trop creuser. Par contre, je m’énerve toujours autant quand cette boîte noire fait disparaitre une énième jaquette ou casquette. Faut vraiment que je commande des étiquettes avec son nom.

Sinon comme seul point négatif, depuis le début de l’école, il nous fait une petite régression au niveau de la propreté. Il lui arrive régulièrement de faire un peu pipi aux culottes, ce qui le dérange énormément. Je pense que c’est sa manière d’exprimer quand-même un certain stress face à ce gros changement. Si vous avez des approches de solutions, n’hésitez pas à me le dire en commentaire.

Et vous, comment c’est passé le début de l’école pour vos enfants ?

 

Vous aimerez aussi

8 Commentaires

  • Répondre Le Rire des Anges 2 octobre 2017 at 11 h 47 min

    C’est pareil ici, quasi impossible de savoir ce qu’il fait de sa journée… Heureusement que la maitresse nous a présenté l’articulation d’une journée type en début d’année! 😉

    • Répondre tina 6 octobre 2017 at 9 h 55 min

      Ah ben oui c’est pas mal ça… J’espère recevoir ces infos lors de la séance du conseil de classe pour laquelle je me suis proposée 🙂

  • Répondre Virginie 2 octobre 2017 at 21 h 53 min

    Coucou,
    Même constat ici, une certaine « amnésie » à la sortie de l’école. Mais il suffit de la laisser « digérer » son retour à la maison pour qu’elle en raconte un peu plus 😉
    Bisous
    Virginie

    • Répondre tina 6 octobre 2017 at 9 h 55 min

      Coucou Virginie, oui des fois on obtient quelques infos, mais c’est quand-même très peu pour mon niveau de curiosité 🙂

  • Répondre Maman Sur Le Fil 3 octobre 2017 at 7 h 50 min

    Je n’ai pas de solution concernant la propreté mis à part parler et être patient. pour la communication, j’utilise à peu près les mêmes astuces. Je m’aperçois, qu’il parle plus volontiers de ce qu’il a mangé à la cantine que de ce qu’il a fait. Alors, on part d’abord sur ce sujet, puis souvent cela rebondit. Mais pas toujours. Ma fille m’a toujours énormément raconté ce qu’elle faisait, alors c’est d’autant plus frustrant…

    Virginie

    • Répondre tina 6 octobre 2017 at 9 h 56 min

      Salut Virgine, merci pour ton commentaire. Je vais essayer l’approche du diner, j’y avais pas pensé, merci!

  • Répondre Jenny Cz 4 octobre 2017 at 10 h 04 min

    Pareil chez nous. C’est très frustrant de ne pas savoir ce qui se passe à l’école. De savoir comment il s’est comporté. J’essaie aussi de me dire que si elles ne me disent rien c’est que tout va bien. Mais question déroulement de la journée il ne s’exprime pas vraiment. Il n’a pas encore 3 ans, donc forcément c’est plus compliqué pour lui. Mais je vois qu’il va a l’école avec plaisir alors je me rassure comme je peux.

    • Répondre tina 6 octobre 2017 at 9 h 57 min

      Salut Jenny, c’est exactement ce que je me dis aussi. Et puis je me suis proposée pour le conseil des parents, comme ça j’en saurai peut-être un peu plus 🙂

    Laisser un commentaire