Yoga

Yascha, ma prof de Yoga

30 avril 2019
yascha_yoga_lumaiblog

Ça fait bientôt 6 ans que je pratique le Yoga, de manière plus ou moins régulière, en cours collectifs, mais aussi à la maison, au travers de vidéos. Il y a quelques mois, j’ai eu envie de vraiment progresser et j’ai ressenti le besoin de suivre un cours privé. C’est au même moment que j’ai rencontré Yascha. Je suis tombée sur son flyer dans l’épicerie dans laquelle j’ai mes habitudes. J’ai commencé à la suivre sur son compte Instagram et nous avons échangé plusieurs messages. Malheureusement ses horaires de cours dans ma ville ne correspondaient pas à mon emploi du temps. Du coup, elle m’a proposé de me donner quelques cours privés à domicile. J’ai découvert en Yascha une prof de yoga passionnée, fraichement formée, avec une bienveillance qui m’a beaucoup touchée. Voilà pourquoi j’ai très envie de vous la présenter au travers d’un interview.

Est-ce que tu te souviens de jour où tu as eu envie de devenir prof de yoga ? Racontes-nous.

Avant mon premier voyage en Inde, beaucoup de gens m’ont parlés de yoga et à mes yeux d’occidentale ça semblait être une sorte de pilates uniquement accessible aux gens riches. Puis quand je suis arrivée en Inde et que j’ai vécu ma première expérience de yoga j’ai eu comme une sorte de « rencontre avec mon propre corps » , comme une découverte avec moi-même et avec certains muscles dont je ne connaissais même pas l’existence et lors du savasana final (posture de relaxation), j’ai ressenti un tel bien-être, un tel relâchement, comme je n’en avais jamais vécu et j’ai voulu en savoir plus. Quelques jours plus tard j’étais dans un ashram afin d’apprendre le lifestyle du yoga. À ce moment là déjà j’ai su que je voulais devenir enseignante un jour, ça a pris quelques années avant que je me sente prête car il y a tellement a apprendre dans le yoga. Aujourd’hui je viens de finir mes 500 heures de yoga certifié et je pense que c’est une des plus belles choses que j’ai accompli.  

Quelle est ta vision du yoga ? Ta relation avec cette pratique ?

Pour moi le yoga c’est un style de vie, c’est une philosophie dont les bases sont la connexion entre le corps, l’esprit et l’univers. Ce n’est pas uniquement la pratique sur le tapis, c’est surtout notre comportement face aux autres et face à nous-même. C’est le respect de soi, des autres et de notre planète. La partie pratique nous aide à débloquer nos énergies, à être plus serein afin de mieux comprendre la connexion qu’on a avec le reste du monde. Lorsque j’ai commencé à faire du yoga je ne me suis pas directement rendu compte du changement qu’il avait apporté à ma vie. Mais après un certain temps, me suis retournée et j’ai été surprise à quel point j’étais devenue plus positive, plus énergique et plus calme en même temps. À quel point ma pratique m’aidait à pratiquer la gratitude, l’acceptation et le non-jugement et à trouver confiance en la vie et en ce qu’elle m’apporte. Sans pourtant avoir changé ma personnalité. Je dirais juste que le yoga m’a permise d’être plus en accord avec moi-même et les autres.

Quelle est la posture que tu préfères enseigner ? Et celle que tu aimes le moins enseigner ?

Très difficile à dire, car sur les milliers de positions existantes, toutes sont si bénéfiques. Mais je crois que si je devais en choisir une, ça serait la torsion en position couchée ou « supta matsyendrasana » . Cette position a tellement de bénéfices; elle aide à la flexibilité de la colonne vertébrale, à étirer les muscles du dos, des fessiers et des jambes. Elle aide à detoxifier tous les organes de la partie abdominale, elle aide au relâchement et bien plus encore.  Mais ce que j’aime le plus c’est voir l’évolution de mes élèves dans leur pratique. Par contre je ne crois pas avoir de position que je n’aime pas enseigner. Ce que je n’aime pas, c’est si j’ai pas le temps pour chacun de mes élèves. Et je n’aime pas si quelqu’un essaye une position à laquelle il n’est pas prêt et qu’il pousse son corps trop loin. Rien ne sers de se faire du mal dans le yoga, chaque chose arrive au moment qu’il se doit. 

Est-ce que tout le monde peut faire du yoga ?

OUIII bien sûr! Et contrairement à ce que j’entends parfois comme « je ne suis pas assez souple pour ça, ou, c’est trop calme pour moi, je suis trop hyperactif » . C’est un peu comme dire « Je suis trop sale pour prendre un bain » . Le yoga c’est exactement fait pour retrouver de la flexibilité, améliorer les conditions physiques et psychiques. C’est prendre soin de soi et du monde dans lequel nous vivons. Il existe tellement de différents styles de yoga, il y’en a vraiment pour chacun. D’ailleurs mes cours ne sont pas uniquement basé sur un seul style de yoga. Je mixe mes connaissances et j’ai des cours spécialement conçu pour des gens avec des problèmes physiques, tels que mal de dos, opération du genou, problème respiratoire etc. J’ai des cours plus actifs et même des classes de yoga assis pour personnes à mobilité réduite. Alors le yoga est vraiment fait pour tout le monde, oui. D’ailleurs ma grand-maman de 92 ans en pratique chaque semaine lors de mes cours de yoga assis.

Faut-il être impliqué religieusement pour faire du yoga ?

Je suis surprise du nombre de personnes me posant cette question. Certe le yoga est né en Inde et de ce fait appartient aux racines de l’hindouisme, mais il est en aucun cas néscessaire d’être hindou ou de croire en aucune autre religion. Le yoga aide seulement notre corps et notre esprit à mieux se connecter au reste du monde par différents  exercices de respiration, de relaxation, d’exercices physiques et de bien-être. Donc le yoga est ouvert à tout le monde.

Quels sont les avantages d’un cours privé par rapport à un cours en groupe ?

Je pense qu’un cours privé est très bien pour les gens débutants dans le yoga et qui veulent bien comprendre les bases ou pour toutes personne ayant un objectif particulier. L’avantage c’est que la personne aura toute l’attention nécessaire à ces demandes et pourra ainsi apprendre et comprendre tout ce dont elle a besoin. De plus un cours privé se déroule au rythme de la personne et non du groupe. 

Quel message as-tu envie de faire passer à tes élèves ?

J’aimerais que chacun de mes élèves puissent trouver le bonheur et le calme qu’il a besoin (enfaite, je souhaite ça au monde entier). J’aimerais que le yoga puisse leur permettre de retrouver un équilibre entre leur corps et leur esprit et de se sentir aussi bien que je me sens après une séance.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ta personne ? Âge, lieu de naissance, origine, hobby (autre que le yoga) ou autre chose…

J’ai 30 ans, je suis née à la maison à Granges, d’un papa suisse et d’une maman adoptée. J’ai 4 frères plus petits que moi. J’ai déménagé plus de 30 fois dans ma vie, mais j’ai grandi essentiellement à la campagne, entourée d’animaux. J’ai toujours été un peu « garçon manqué » et j’adore créer, bricoler, jardiner. D’ailleurs je suis coiffeuse et décoratrice de part mes premières formations. J’adore passer des bons moments avec mes amis, leur faire à manger et philosopher sur le monde. Je suis très sensible à l’écologie et essaye de diminuer au maximum mes déchets ainsi que les mauvaises empreintes qu’on pourrait laisser sur cette magnifique planète. Je suis végétarienne et j’essaye de me nourrir essentiellement de produits BIO et locaux. Mais je déteste les extrêmes et je suis donc loin d’être parfaite ! J’adore les animaux, d’ailleurs mon chéri me surnomme parfois “Brigitte Bardot” et si je pouvais je sauverais tous les animaux maltraités de cette planète. Et je crois que mon plus gros hobby et mon plus gros défaut écologique est de vouloir toujours voyager ! De découvrir ce magnifique monde dans lequel on vit. De vivre de nouvelles aventures, découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles cultures, saveurs,… Et je déteste le mot DÉÇU et toutes ces variations, je trouve ce mot très rabaissant. Voilà vous savez tout de moi (ou presque). 

Pourquoi avoir choisi le nom Ākāśa yoga? 

Le mot ākāśa provient du sanskrit (ancien langage indien) et ce mot veux dire « Le lien invisible qui relie le corps, l’esprit et l’univers » . C’est pour moi l’essence même du yoga et de ce que j’aimerais pouvoir faire découvrir à mes élèves. Ce lien invisible qui nous relie tous. 

Si vous me lisez depuis un moment, vous comprenez sans doute pourquoi j’ai tant accroché avec la personnalité de Yascha. Nous avons le même état d’esprit ! Et si vous aussi vous ressentez l’envie de découvrir le yoga sous cet angle là, je vous recommande chaudement de participer à l’un de ces cours (le premier est gratuit). Ils ont lieu dans un magnifique Dojo en vielle ville de Bienne. Si vous êtes motivés, elle donne même un cours le matin à 6h30. Personnellement, je n’ai pas encore réussi à me motiver 🙂 .

dojo_yoga_bienne_lumai
Le DOJO, Untergasse 45, Bienne
yascha_horaire_yoga_lumaiblog

Ça donne envie non ? N’hésitez pas à suivre Yascha sur sa page Facebook ou son compte Instagram.

Des bisous, Tina

PS: cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat entre Yascha et moi.

PS2: La photo principale est de Fabien Chenaux www.fabienchenaux.ch/


Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre Virginie 2 mai 2019 at 11 h 27 min

    Coucou!
    Oh oui, vous donnez envie toutes les deux!
    C’est chouette son offre « express » qui permet de « caser » un moment yoga dans des semaines bien remplies. Et j’ai adoré son expression « Je suis trop sale pour prendre un bain » 🙂
    Bisous
    Virginie

    • Répondre tina 6 mai 2019 at 17 h 08 min

      Oui c’est vraiment chouette, même si j’aimerais pouvoir faire des cours plus longs… Ce serait chouette si tu viens une fois 🙂 . Becs!

  • Répondre Aline 5 mai 2019 at 12 h 24 min

    Merci pour cet article très intéressant ! Je cherche un cours de yoga sur Bienne depuis que j’ai déménagé (à la base je pensais continuer à suivre mon cours à Neuchâtel, mais ce n’est vraiment pas pratique du tout), je vais peut-être tenter le cours d’essai !

    C’est drôle car j’ai pratiqué le yoga de manière plus ou moins régulière pendant 7 ans quand j’habitais à Neuchâtel, et à l’époque je n’avais pas l’impression que ça m’apportait grand chose – en dehors de l’heure de cours en elle-même que j’appréciais toujours beaucoup. Je n’ai d’ailleurs jamais réussi à pratiquer à la maison. Mais là, presque 4 ans après avoir arrêté, je constate que ça me manque. Je ne serai jamais une pratiquante assidue mais je pense que les 2-3 cours auxquels j’assistais par mois me faisaient plus de bien que je n’en avais conscience.

    Des bisous à toi ♥

    • Répondre tina 6 mai 2019 at 17 h 09 min

      Ah ben tiens je savais pas que tu faisais du yoga! Oui viens une fois essayer, ce serait chouette! Becs, Tina

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.