Mois de novembre végétalien et recette de lardons de tofu fumé

par | 29 Nov 20 | Eco/bio/veggie | 0 commentaires

Pour la troisième année consécutive, je me suis lançé le défi de manger végétalien durant tout le mois de novembre. En général, je suis l’action de l’association PEA qui fait la promotion de ce mois vegan romand. Cette année, peut-être à cause du covid, ils ne l’ont pas organisé. Mais j’ai décidé de quand-même relever le défi. Pourquoi ? Ma réponse à cette question pour tous les défis: parce que j’aime les défis 😊 .

Mais aussi pour reprendre quelques habitudes mises de côté et me rendre compte que SI on veut, on PEUT. Bon vous allez dire que c’est facile pour moi, car je suis déjà végétarienne depuis plusieurs années. Oui et non. Mon mari omnivore, m’a suivi dans ce défi et pour lui ça n’a pas été vraiment plus difficile que pour moi. Bon il faut dire que ce n’est pas un gros mangeur de viande, mais il a quand-même dû renoncer à sa commande de sushis hebdomadaire. Pour ma part ce qui est le plus dur, c’est encore et toujours le fromage. Surtout dans cette période où c’est le grand retour des raclettes et des fondues. Mais je me rends compte que finalement ce n’est pas tant le fromage qui me manque lors de ces soirées, mais plutôt le côté convivial de partager un repas spécial. Heureusement cette année (si on peut dire ça), il n’y a pas eu beaucoup d’occasions de se retrouver entre amis ou famille pour partager ce genre de plats. C’est arrivé une fois quand-même et je me suis rabattue sur les pommes de terres, une mayo végane que j’ai apporté et des lardons de tofu fumé à la sauce soja dont je vous partage la recette plus bas.

Mes seuls écarts durant ce mois auront été les suivants:

  • Un petit morceau d’omelette dans un poké bowl préparé avec amour par des amis (avec les oeufs de poules de leur jardin, sauvées de l’abattoir)
  • Une morse dans un biscuit préparé avec amour par ma fille chez sa grand-maman (je ne pouvais pas dire non)
  • Des pâtes qui contenaient des oeufs préparés avec amour par mon mari qui n’avait pas vu que c’était des pâtes aux oeufs

Et maintenant, végane ?

Bon ben si c’était si facile, pourquoi pas devenir végane ? Même si j’avoue que c’est un objectif à long terme que j’aimerais atteindre, je ne me sens pas encore totalement prête à franchir ce pas. Je sens que j’ai besoin d’avoir encore un peu de “flexibilité” au niveau de l’alimentation, principalement pour son côté social, mais aussi pour ses nombreux dilemmes: vegan, mais pas local / bio, mais pas de saison / local, mais plein d’additifs / éthique, mais pas végan, etc. Ce sont beaucoup de choses à considérer, qui certaines fois me sappent un peu le moral. Alors je vais continuer à faire du mieux que je peux, sans vouloir me mettre une étiquette. D’ailleurs je me suis reconnue dans une dernière vidéo d’Eva (les petits plats) qui parle de la pression sociale lorsqu’on est vegan, je l’ai trouvé très intéressante et vous la met ici.

Mais ce que j’aimerais vraiment garder, c’est le fait de cuisiner 100% végétalien à la maison, sauf en cas de menu spécial si on a des invités ou comme ça. Et à l’extérieur, j’aimerais vraiment éviter les produits laitiers au maximum, car je sens qu’ils ne me font pas du bien, contrairement aux oeufs que je supporte très bien.

Voici quelques nouvelles recettes que nous avons testées et approuvées:

J’ai aussi découverte avec une joie “extrême” l’ouverture d’une boulangerie végane au centre-ville de Bienne. Ils font même des sandwichs, parfait pour les pauses de midi.

Bon allez, sans plus tarder je te laisse la recette de ces magnifiques lardons de tofu fumé à la sauce soja.

 

Recette des lardons de tofu fumé à la sauce soja

 

Ingrédients:

  • un bloc de tofu fumé (mon préféré est celui de la marque Taifun)
  • de la sauce soja
  • de l’huile de sésame toastée (pour la cuisson)
  • du gingembre (optionnel)

Recette:

  • sortir le bloc de tofu de l’emballage et le presser dans un torchon propre pour enlever le surplus d’eau
  • couper le bloc de tofu en dés (je commence par couper le bloc en deux dans son épaisseur)
  • faire chauffer un peu d’huile de sésame dans une poêle anti-adhésive
  • ajouter le gingmbre pressé (optionnel)
  • ajouter les dés de tofu et faire revenir jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés de tous les côtés
  • déglacer avec un peu de sauce soja

Ils font l’affaire dans un plat de spaguettis carbonara, dans un poké bowl, dans du riz cantonais ou à picorer avec les doigts lors de l’apéro. Et même les enfants ont adoré (ce qui est assez rare pour du tofu…).

Tu me tagues sur Instagram si tu refais la recette?

A tout bientôt,
Tina

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.