Les trucs de maman

J’ai pas froid maman

26 octobre 2017

Cette année, nous avons vraiment droit à un magnifique automne, un de ceux où on peut encore manger quelques fois sur une terrasse et même flâner en t-shirt au bord du lac. Vraiment super, surtout pour moi qui je suis de nature (très!) frileuse. Mais voilà, les températures se sont tout de même rafraîchies et voilà venu le temps de batailler avec mon fils qui voudrait toujours sortir en short et t-shirt, alors que moi je porte déjà une écharpe. « J’ai pas froid maman », me dit-il. « Si mon cœur, il fait froid dehors, tu vas être malade si tu ne mets pas une veste et un bonnet ! ». Voilà une croyance bien ancrée… Le froid rend malade, on prend froid si on n’est pas assez habillé. Pourtant, on m’avait déjà dit que le rhume ou la grippe ne pouvaient s’attraper que par transmission d’un virus et non en courant pieds nus dans la neige. Fatiguée des éternelles négociations avec mes enfants au sujet de leurs habits, j’ai décidé de m’y intéresser de plus près.

Le sujet semble quelque peu controversé. Aucune étude n’a démontré de lien direct entre le fait d’avoir froid et d’attraper un rhume (ou tout autre  maladie hivernale). Pourtant ceux-ci sont bien plus fréquents lorsque les températures se rafraîchissent. Alors y’a t’il un lien quand-même ? Il y a plusieurs hypothèses. La plus plausible est celle qui dit que les virus survivent plus facilement quand il fait froid. Du coup, il y a plus de chances pour qu’ils atteignent un nouvel hôte. D’autres facteurs augmentent les risques de transmission, comme le fait qu’en hiver on se regroupe plus souvent dans des espaces clos et que l’air froid rend nos muqueuses nasales plus sensibles aux virus. Bref, scientifiquement, on ne peut donc pas faire de lien direct entre la quantité de vêtements qu’on porte et le fait de « prendre froid ». Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article qui cite toutes les sources.

Faut-il pour autant laisser les enfants se promener en culotte sous la pluie ? Ca dépend je pense… Bien sûr tant qu’un enfant ne sait pas s’exprimer, inutile de risquer le diable. Si on ne peut pas attraper un rhume, l’hypothermie est tout de même possible, surtout pour les enfants dans les poussettes qui ne bougent pas. Même chose pour les extrémités (mains et pieds) qui se refroidissent plus rapidement. Mais pourquoi ne pas les écouter un peu plus lorsqu’ils nous répètent pour la 10ème fois qu’ils n’ont pas froid et qu’ils ne veulent pas mettre de veste. Pourquoi, nous parents, nous saurions mieux qu’eux ce qu’ils ressentent ? Chaque personne est différente et ressent la température de manière différente. Même si j’ai froid, ce ne sera peut-être pas le cas de ma copine en face de moi et je ne vais pas me permettre de lui dire « met une veste, tu risques de prendre froid ». Alors pourquoi ne pas accepter que nos enfants eux aussi ressentent les températures différemment de nous ? Ce sont aussi des individus.

J’ai fais le test avec mes enfants une journée d’automne où il faisait en moyenne 13 degrés. Moi-même j’ai mis une veste épaisse et une écharpe. Aux enfants j’ai mis un t-shirt et un pull et j’ai proposé une veste. Comme souvent, mon fils n’a pas voulu la mettre pour sortir. Je lui ai donc dit qu’il ne devait pas la mettre, mais la prendre avec dans son sac à dos au cas où il aurait froid. Ce qu’il a fait sans rechigner. Je ne suis jamais sûre s’il refuse de mettre une veste parce qu’il a vraiment chaud ou si c’est juste pour s’opposer à ce que je lui demande… Bref, il n’a pas mis sa veste de tout l’après-midi, je lui ai demandé plusieurs fois s’il avait froid, il répondait toujours par la négative. J’avoue que ça n’a pas été facile du tout de le laisser décider. Mais je me dis que si on continue toujours de leur prescrire comment ils doivent s’habiller, on les empêche de réfléchir par eux-mêmes et d’apprendre à reconnaître les sensations de leur corps. Finalement c’est aussi une marque de manque de confiance et une entrave à leur autonomie (tu sais celle qu’on espère tant qu’ils acquièrent 😅). Bien sûr, nous voulons que le meilleur pour notre enfant, on nous a appris dès la naissance qu’il fallait lui donner beaucoup de chaleur. Mais les écouter, leur faire confiance, c’est aussi les laisser faire leurs propres expériences et je pense que cela favorise leur confiance en soi. Pour ma part, je vais essayer de lâcher un peu de lest et de les écouter un peu plus. Et surtout de ne plus utiliser l’argument « tu vas tomber malade », pour ne pas perpétuer cette croyance. Et peut-être insister un peu plus sur les gestes qui peuvent vraiment éviter les maladies, comme se laver les mains avec du savon régulièrement.

Qu’en pensez-vous ? #teammettaveste ou #teamfeelfree ?

EnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi

10 Commentaires

  • Répondre Cendra 26 octobre 2017 at 10 h 15 min

    Ici aussi nous laissons notre fils évaluer lui même s’il a froid ou non, on lui propose mais on ne le force jamais. Il n’a « attrapé » froid que très rarement finalement. On a effectivement tendance à croire que les autres (et nos enfants encore plus) ressentent les même choses que nous, mais il est primordial, selon moi, de faire confiance à l’enfant,. S’il a froid, il le dira!

    • Répondre tina 14 novembre 2017 at 22 h 40 min

      Hello! Je trouve aussi que c’est important de les écouter, mais j’avoue que c’est vraiment pas toujours facile. Je me dis: « mais c’est pas possible là il doit vraiment avoir froid ». Du coup, j’insiste un peu quand-même, mais je finit souvent par abdiquer… Bonne nuit!

  • Répondre Amélie C 26 octobre 2017 at 14 h 15 min

    J’ai tendance à faire confiance à ma fille et à ne pas la trop la couvrir lorsqu’elle n’a pas froid, car je sais que je suis frileuse donc mes sensations ne sont pas forcément les mêmes que les siennes. Mais aaaagghhrrr le nombre de réflexion que j’ai de mes parents ou grands parents ! « Couvre la plus, elle va prendre froid ! » « Elle va attraper mal! » etc etc… Sans parler de la crèche où je la retrouve transpirant dehors car ils la couvre beaucoup trop 🙂

    • Répondre tina 14 novembre 2017 at 22 h 38 min

      Salut Amélie, oui en effet, c’est le regard ou les réflexions des autres qui est le plus dur. Pourtant je suis convaincue que c’est nos enfants qu’il faut écouter. C’est pas toujours facile, c’est sûr… Merci pour ton commentaire!

  • Répondre Myrtilla 26 octobre 2017 at 14 h 38 min

    En tant qu’éducatrice d’un groupe de 12 enfants entre 4 et 7 ans, je suis très souvent confrontée à cette problématique. Moi je me les caille en veste et écharpe, et eux veulent enlever la veste. Après j’essaie de voir s’ils bougent beaucoup ou s’ils restent à l’ombre sans trop bouger… du coup j’accepte qu’ils enlèvent la veste si je vois qu’ils courent, par exemple. Parce que finalement moi aussi en automne quand je vais courir je ne mets pas de veste et je n’ai pas froid. Du coup je me dis que s’ils courent partout, ils doivent avoir chaud, et en effet certains transpirent même !
    Je pense qu’on peut leur faire confiance dès 3-4 ans. Ils viennent rapidement vers nous pour nous demander d’enlever la veste et en hiver ils savent nous dire qu’ils ont froid. Mais c’est vrai que dès qu’il n’y a plus de soleil (vers 17h30), je leur demande quand même de remettre la veste et d’habitude ils vont la remettre sans faire d’histoires 🙂

    • Répondre tina 14 novembre 2017 at 22 h 37 min

      Coucou! J’imagine qu’en tant qu’éducatrice c’est encore plus difficile des les laisser mois habillés à cause des éventuelles réclamations des parents… Je trouve bien de les écouter, ça favorise aussi leur autonomie. Belle nuit!

  • Répondre Emilie - Mamandeteste.com 26 octobre 2017 at 20 h 25 min

    Hello Tina! Il est intéressant ce billet! En ce qui me concerne, je dirais que jusqu’à il y a peu, j’étais plutôt du genre « mets ta veste! ». Mais maintenant à 3 ans, j’estime que je peux lui faire confiance quand il me dit qu’il a froid ou chaud.
    Je ne sais pas si c’est scientifiquement prouvé ou non, mais si il a transpiré en jouant, lorsqu’il s’arrête j’aurais tendance à lui dire de remettre sa veste pour qu’il ne tombe pas malade. Légende urbaine? J’en sais rien. Mais moi par exemple je suis hyper fragile de la gorge, et il suffit que je transpire et qu’ensuite je sois dans un courant frais, et tu peux être sûre que le lendemain c’est début d’angine ou laryngite.

    • Répondre tina 14 novembre 2017 at 22 h 35 min

      Salut Emilie, selon mes recherches effectivement c’est une légende urbaine… Les symptômes d’un « refroidissement » sont toujours dû à un virus ou des bactéries… Après je suis pas médecin non plus 🙂 Becs!

  • Répondre Virginie 30 octobre 2017 at 12 h 42 min

    Coucou,
    Super intéressant ce sujet!
    A force de leur dire « mets ta veste sinon tu tombes malade », j’avais l’impression d’entendre ma maman 🙂
    Comme toi, je pense qu’on doit apprendre à leur faire confiance.
    En ce moment, nous luttons plus pour les chaussures… Oui, parce que mon petit dernier adore enlever ses pompes! hahah,
    Bisous
    Virginie

    • Répondre tina 14 novembre 2017 at 22 h 33 min

      Coucou Virgine, ah oui les chaussures c’est un peu plus problématique quand-même. Mais c’est fou comme c’est ancré en nous ces schémas… Bonne nuit!

    Laisser un commentaire